Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:35

 

Pour rester fidèle à une ancienne tradition française, il est rassurant de constater que des missions diplomatiques de haute représentativité puissent être confiées à des artistes, avérés, tamisés, ou non révélés.

 

Dans le domaine des Lettres, la France a connu des écrivains et des poètes diplomates de haute magnitude, à commencer par Chateaubriand ou Stendhal. Mais il y eut d’autres grands noms qui appartiennent de la plus prestigieuse manière à l’histoire de notre littérature comme, par exemple, Paul Claudel, Saint-John Perse, Giraudoux, Romain Gary et bien d’autres.

 

Toutefois, à ma connaissance, il n’existait pas encore de femme diplomate, actrice, et particulièrement impliquée dans l’activité théâtrale au service du rayonnement de la langue française, et de l’interpénétration des cultures. Aujourd’hui, c’est chose faite, et il nous faut tirer quelques salves de félicitations à Cécile Longé, Consule générale en poste à Beyrouth.

 

Pour ne pas trahir l’annonce de l’événement majeur qui se déroulera au Liban le 24 avril prochain, et se poursuivra dans le courant du mois de mai, je reproduis ici le résumé de cette captivante initiative, tel qu’il me fut transmis.

 

  

« Le Casino du Liban, désireux de promouvoir la création théâtrale francophone au pays du cèdre, est heureux de participer activement à l’élaboration de la création de L’illusion conjugale. Á cette enseigne, son Président directeur général, monsieur Hamid Kraidy, a mis à la disposition de la metteuse en scène Valérie Vincent le savoir-faire de toutes ses équipes de création artistiques : décor, son et lumière. Outre son véritable partenariat dans la création de cet événement théâtral, le Casino du Liban entre aussi dans sa mission en l’accueillant, en avant-première, à l’occasion d’une soirée de gala à des fins caritatives. Le 24 avril prochain, avec L’Illusion conjugale, dont l’auteur Eric Assous a reçu un Molière, la Salle des Ambassadeurs du Casino du Liban accueillera la culture et la francophonie au service d’associations qui méritent tout notre soutien. Khalil Moussa Directeur des Relations Diplomatiques Casino du Liban. »

 

Si je destine mes plus chaleureuses félicitations à l’ensemble des membres de cette troupe, c’est plus spécialement sur cette femme diplomate et actrice, Cécile Longé, que je tiens à reproduire ce qu’il en est dit dans la présentation de ce spectacle.

 

« Cécile Longé est Jeanne - Elle s’est oubliée pendant quelques années de mariage et se réveille brusquement. C’était une jeune fille de bonne famille, très douée et ambitieuse mais qui a cédé au charme de Maxime. Elle est devenue une femme mariée intelligente, cultivée, élégante et raffinée qui ne travaille pas et occupe son temps comme elle peut, entre parties de tennis et shopping. L’ennui et l’amertume la guettent. La crise passée, Maxime récupéré, sera-t-elle satisfaite ? Depuis quand faut-il seulement l’amour et le respect de son mari pour être parfaitement épanouie ? Il se pourrait bien que cette crise soit le début de la renaissance de Jeanne. Cécile Longé - Passionnée par le théâtre depuis toujours, elle a suivi des cours d’art dramatique durant toutes ses années d’études. Elle a ensuite intégré la Ligue belge d’improvisation théâtrale pendant un an puis a travaillé le rôle de Laurence dans un atelier théâtral autour de La robe mauve de Valentine, de Françoise Sagan, à Athènes. Au printemps 2014, elle a créé un atelier d’improvisation à Beyrouth, sous la direction du professeur Jean Daoud. Elle a donc travaillé plusieurs personnages mais Jeanne dans L’Illusion conjugale, est le premier rôle qu’elle interprète devant un public. »

 

La presse, dans son ensemble, tient des propos particulièrement laudatifs sur cette pièce.

 

 

« LA PRESSE « Cette pièce d'Éric Assous est vraiment excellente. Et particulièrement dans la première partie, construite au scalpel. On plonge dans la subtilité des êtres avec une délectation de voyeur. C'est vraiment intelligent et juste. Donc absolument réjouissant pour qui s'intéresse un peu à son frère humain. Et puis c'est - au bout du compte - d'une très grande moralité. Bref, un régal… » Figaroscope « Absolument merveilleux. Une bulle de savon irisée magnifique. » France Inter « Un vrai régal. » La Croix « Un équilibre entre légèreté, vivacité et gravité. On rit beaucoup. » Journal Du Dimanche « Une comédie moderne aussi subtile que corrosive. » Pariscope « Sous l'apparence d'un marivaudage sans conséquence, Éric Assous livre un vrai petit bijou dramatique avec son lot de dialogues étincelants, de répliques ciselées et de suspense parfaitement maîtrisé…» Le Figaro « Réjouissant. » Canard enchaîné « Coup de cœur pour L’illusion conjugale (…) On est bluffé par l’acuité de ce texte… » L’Express. »

 

 

La diplomatie vue par le kaléidoscope des arts, de la culture et de la langue est le moyen le plus représentatif de tendre des passerelles entre les nations. Bravo Madame la Consule générale !  

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Dansel
commenter cet article

commentaires

Manon 24/05/2015 07:04

A quand ton prochain texte?