Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:00

 

 

 La France bavarde, la France glose, la France ricane de tout, la France critique tout, la France donne des leçons, mais la France est-elle programmée pour faire face aux situations d'urgence ?

A la moindre variation climatique un peu hors norme qui, d'une façon paroxystique, risque, par exemple, d'atteindre les plus 50° en été et les moins 20° en hiver, le pays de Voltaire est partiellement sinistré, paralysé, démuni. On parle de situation "dantesque" (mazette quelle culture !)

Si seulement, en période considérée comme "normale", nos contemporains immédiats pouvaient apprécier Gérard de Nerval, Tristan Corbière, Jules Laforgue, Apollinaire, Tristan Tzara ou René Guy Cadou, nous pourrions nous réjouir le coeur et l'âme tous deux en même temps  ! Car un monde veuf de sa poésie et de son humour est plus impraticable que des routes verglacées et enneigées !

La France est une vieille Dame qu'il ne faut surtout pas bousculer ! Pourtant, par temps serein, elle plastronne avec une suffisance déconcertante !

Si une véritable catastrophe survenait (un séisme majeur, une invasion meurtrière inattendue, une redoutable pandémie), j'ai la faiblesse de penser que la France, en dépit de la forte influence de ses réseaux, de ses contingents de politiciens de haute futaie, de ses brillantissimes dialecticiens, de ses brancardiers de l'ombre, de ses Hommes et de ses Femmes de bonne volonté - toutes obédiences confondues - deviendrait un pays moribond en totale désagrégation. Comme le pire n'est jamais exclu, j'ai l'optimisme en berne ! Michel Dansel (Paris, le 13 mars 2013). 

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 18:40

Les Chats.

 

J'ai écrit de nombreux poèmes en prose sur le thème du Chat. Chacun d'eux sera illustré par une lithographie de Patrice Serre. J'envisage tout bientôt de faire une exposition. Si vous avez des idées sur la question, très volontiers ! Après mes livres sur le Rat, des poèmes sur le Chat ! Il faut avoir le sens du Rat-Chat !

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 09:16

Michel Dansel sur radio Libertaire 18 octobre 2012

 

Michel Dansel extrait  partie 1

 

 

Michel Dansel  extrait partie 2

 

 

 

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:11

Tout ce qui s’apparente à une dictature de la pensée, ou à un moyen unique de pratiquer un art, m’insupporte et échappe à ma forme d’intelligence et de conception de la tolérance et des libertés.

 

Et à ce propos, il me ferait joie d’ouvrir un dossier qui concerne tout le monde, puisqu’il s’agit de la médecine.

 

De fort longue date, je considère qu’il n’y  a pas l’Afrique, mais des Afrique(s). En effet, le Kenya, le Sénégal ou le Mali, par exemple, nous offrent des visages différents de ce continent.

 

Particulièrement sensibilisé par la chose médicale, j’ai toujours eu la faiblesse de penser qu’il n’y avait pas la médecine, une et indivisible, mais des médecines, ce qui n’est pas tout à fait la même chose !

 

Malheureusement, en France, les instances ordinales  officiellement reconnues comme étant les seules détentrices de la vérité en matière de médecine, me donnent l’impression d’imposer au corps médical dans son entier leur unique volonté, et de faire obstacle à des médecines novatrices pratiquées par des médecins diplômés de la Faculté de médecine, et porteurs d’une longue expérience, (non seulement dans le secteur libéral mais aussi en milieu hospitalier). Notre pays semble s’isoler dans cette démarche par rapport à ses voisins européens plus ouverts sur d’autres médecines alternatives (dont certaines ont de meilleurs résultats en matière de santé tout en gardant des comptes largement excédentaires !)

 

Dans ma réflexion, je ne tiens nullement à jeter l’anathème sur les mandarins qui font la pluie et le beau temps au sein des Conseils les plus autorisés, pas plus que sur les praticiens qui pratiquent la médecine traditionnelle qui leur a été enseignée par leurs maîtres, eux-mêmes héritiers d’une mentalité médicale qui venait d’un autre siècle !

 

Toutefois, il faut bien admettre que notre espérance de vie est devenue plus longue que dans un passé encore relativement récent. Par ailleurs, l’imagerie, les techniques opératoires, la médecine d’urgence sont aussi des points forts à mettre au crédit de la médecine traditionnelle, et reconnue comme telle.

 

A moins que cette médecine traditionnelle, qui a fait ses preuves, ne se trouve, en arrière plan, sous la tutelle implicite de l’industrie pharmaceutique et des lobbies, je ne m’explique pas pourquoi des médecins diplômés, expérimentés, mais porteurs d’une conception autre de la médecine, représenteraient un danger pour elle !

 

En médecine, comme en littérature, comme dans toutes les disciplines du savoir humain, il doit y avoir toujours, et en priorité, une porte laissée grande ouverte à tous les novateurs, à tous les créateurs, à toutes les personnes de progrès et d’espérance qui avancent, même si c’est dans la marge. Nous savons tous que c’est la marge qui fait la page !

 

Sans évoquer le cas des quimboiseurs, des sorciers, des chamans, des guérisseurs, ni même des thérapeutes, dont certains ont des dons et un pouvoir manifeste qui leur permet d’obtenir des résultats avérés, je voudrais revenir sur le cas des médecins diplômés, dotés d’une longue expérience médicale, qui œuvrent dans la recherche et la pratique de médecines autres.

 

Ce principe dictatorial, de la médecine vérité unique, diligenté par les autorités qui s’estiment être les seules à pouvoir s’approprier le savoir médical, a des effets pervers. En effet, dès lors que pour des raisons d’ordre privé, des  personnes mal intentionnées, jalouses et petites dans leur tête comme dans leur cœur, entendent faire « chanter » ces médecins qui pratiquent une médecine autre, elles agitent, sans la moindre honte, le drapeau de la menace d’une dénonciation au Conseil de l’Ordre. De telles pratiques portent un nom ! Elles sont odieuses et pitoyables !

 

Parmi les médecins parfaitement intégrés dans les sillons de la norme, il n’y a pas que, médicalement parlant, des esprits éclairés, des thérapeutes de génie ! Si certains d’entre eux commettent des erreurs de diagnostic, ou prescrivent aux uns ce qu’ils prescrivent aux autres, en toute honnêteté intellectuelle, même si ce qui est valable pour l’un ne l’est pas pour l’autre, ils ne doivent pas s’inquiéter ! Ils sont enchâssés dans la norme, ils correspondent à la fréquence d’apparition, et nulle autorité médicale ne viendra les tracasser !

 

Cette situation ne peut plus durer, et j’en appelle à toutes les bonnes volontés pour que les médecines autres, pratiquées par des médecins diplômés et expérimentés, puissent avoir, elles aussi, droit à la parole en toute liberté, en toute sérénité, a fortiori dans un pays comme la France qui, de tradition, est un vivier de novateurs dans le domaine de la santé. Car, si certains praticiens travaillent pour la médecine, il y en a d’autres qui œuvrent pour la santé !

 

 

 

                                Michel Dansel 

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 12:11

Fous ? Marginaux ? Exhibitionnistes ? Mais qui sont donc les excentriques ? Cet ouvrage, original en diable, tente de répondre à cette question en apportant au lecteur de quoi nourrir son imaginaire et se faire sa propre opinion. Il fourmille d'histoires et d'anecdotes baroques, inattendues, invraisemblables, croustillantes sur la face cachée et le jardin secret des grands excentriques, anonymes ou célèbres, d'hier, d'aujourd'hui ou de demain. Il ne prend en compte, le plus souvent, que les excentriques positifs : les créateurs, les inventeurs, les novateurs, les artistes à la démarche émancipatoire, ceux que l'on considère comme des " fous littéraires ", les personnes de progrès à l'esprit bizarroïde, les hallucinés magistraux, qui font connaître à leurs rêves insensés un prolongement dans la réalité, les grands déboîtés de la vie quotidienne qui préfèrent caracoler sur les talus de l'insolite plutôt que d'évoluer sur les chemins de la norme.

 


Michel Dansel les excentriques France 3 par sti1966

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 10:42

1michel-dansel-excentriquesMichel Dansel

 

Conférence et dédicace de son dernier livre sur

Les excentriques

(éditions Robert Laffont – collection « Bouquins »)

 

 

 

 

Le 23 juin 2012 à 14.45 h

Médiathèque de Montrouge (salle des conférences).

32, rue Gabriel Péri - Montrouge

(entrée libre –

réservations souhaitées au 01 46 12 73 ou 76 01).

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 09:36

1michel-dansel-excentriques

LES EXCENTRIQUES M i c h e l  D a n s e l


Les histoires insolites et secrètes de ces esprits libres et décalés sont divertissantes en diable.

Olivia Mauriac, Le Figaro madame

 

Non seulement on va de surprises en ébahissements mais le choix subjectif de notre auteur nous emballe déjà par ses qualités d’écriture.

Alfred Eibel, Valeurs Actuelles

 

Un bonheur de chaque page.

Antoine Michelland, Point de vue

 

On peut lire cette somme loufoque et réjouissante n’importe où, de préférence dans un cimetière, une cave ou un café.

Gilles Heuré, Télérama

 

Mi-encyclopédie, mi-livre dada, ce drôle de « bouquin » recense les excentriques

- anonymes ou non - à travers le temps.  Succulent.

Thierry Gandillot, Les Echos

 

Ouf, l’excentrique Michel Dansel assouvit sa soif de bizarreries dans un livre réunissant celles de ses semblables.

Michel Henry, Libération

 

La curiosité que manifeste ce travail est phénoménale.

Bruno Frappat, La Croix

 

Michel Dansel rassemble des hurluberlus de tous bords, géniaux dans leur extravagance.

Sophie Pujas, Transfuge

 

Michel Dansel, mieux que nul autre, possède la science de l’excentricité.

Guy Darol, Le Magazine des livres

 

Se plonger dans ce « Bouquin », c’est s’enfoncer dans les imaginaires à la liberté  flamboyante. Comme un bain de jouvence. 

Laurent Boscq, Rolling Stone

 

On trouve, dans ce dictionnaire, la plus belle collection d’oiseaux rares jamais exposée.

Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

  

Michel Dansel rend hommage à ces délicieux agités du bocal ou hallucinés magistraux.

Carine Chenaux, A nous Paris

 

On découvre des figures aussi remarquables que Paulin Gagne, avocat féministe et parodiste impayable, ou Thomas Wainewright, poète empoisonnant les gens pour un rien.

Maxime Rovere, Le Magazine littéraire

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 17:12

En cette période électorale, avec des candidats irréprochables sur le plan de la dialectique, moi aussi j’ai l’intention de diffuser une mince partie de mon programme.

Parmi mes points forts il y aura les suivants.


1.- Subventionner les couples, légitimes ou non, qui n’ont pas d’enfants !


2.- Subventionner les personnes âgées de plus de 60 ans qui vivent seules et qui ont un animal de compagnie. Si elles vivent avec un conjoint, on considérera que le conjoint fait office d’animal de compagnie agréé et, de ce fait, aucune subvention ne sera allouée. L’aide médicale gratuite sera accordée aux animaux de compagnie !


3.- On édifiera des maisons de retraite au-dessus des cimetières pour des questions d’accessibilité immédiate !


4.- Les Présidents de la République changeront tous les deux mois, de manière à ce qu’en une année tous les partis, toutes les tendances aient la maîtrise du bateau. Le gouvernail passera donc de main en main tout au long de l’année. Par ailleurs, une année sur deux les premiers ministres auront moins de 10 ans et plus de 80 ans.


5.- Les poètes, déjà porteurs d’une œuvre littéraire éditée, auront, à tour de rôle, une fonction majeure dans les Gouvernements successifs : celle de la maîtrise de l’information.

6.- Seule la publicité pour les œuvres et activités culturelles sera autorisée.


7.- Seules les personnes âgées de plus de 50 ans auront le droit de devenir fonctionnaires.


8.- Les prisons seront converties en maisons de l’initiation à la culture, et les délinquants, pour voir abréger leurs peines, devront s’initier aux arts, à la littérature, aux sciences et aux philosophies de l’avenir.


8.- Dans les quartiers les plus défavorisés seront implantés des champs et des potagers pour la culture maraîchère et les arbres fruitiers. Chaque famille aura droit à plusieurs arbres  fruitiers et à différents plans de légumes et à un lopin de terre pour les plantes et les fleurs.


9.- Chez les fleuristes, les noms de fleurs seront écrits en latin avec une fiche explicative sur les vertus médicinales de chaque fleur.


10.- Les cours dans les écoles primaires seront donnés en français et en russe. Dans les lycées et collèges, ils seront donnés, en plus de ces deux langues, en chinois et en langue indienne. Dans les Universités, outre toutes les langues déjà mentionnées, les cours seront donnés tour à tour en anglais, en allemand,, en italien, en espagnol, en portugais. Les langues scandinaves seront facultatives et permettront, à ceux qui les maîtrisent, d’accéder à des postes de chercheurs, d’astronautes et de prêtres laïcs.


11.- Dans la société que j’imagine, les personnes dormiront par tranches de 4 heures, travailleront par tranches de 4 heures et s’adonneront à des activités de leur choix par tranches de 4 heures. L’activité humaine sera donc permanente 24 heures sur 24.


12.- D’une façon contractuelle on pourra s’unir, pour 1 jour, pour une semaine, pour I mois, pour I an avec une personne de son choix. Cette union sera renouvelable par tacite reconduction.


13.- Le mariage comme le divorce seront abolis. Seul l’Amour sera prioritaire. Il constituera un passeport pour l’Union sur un segment de temps donné et variable, étant entendu que ce passeport sera valable pour un jour comme pour une vie.


14.- On apprendra aux animaux à cohabiter entre eux, ce qui annihilera toutes velléités d’agressivité. Ainsi, dans les rues on pourra croiser des chiens, des chats, des rats, des oiseaux qui ne se chercheront pas vilainement cœur-elle.


Il ne s’agit-là que d’une mince partie de mon programme.


J’espère que nos futurs candi-dadas s’inspireront de ces suggestions, qui constitueraient une avancée spectaculaire dans l’histoire de notre société, pour mieux charpenter leur programme.

 

Copyright réservé – 16 avril 2012 – Michel Dansel

 

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:19

Un livre un jour du mercredi 04 Avril 2012

Olivier Barrot reçoitMichel Dansel pour le livre :
Les excentriques

dansel-les-excentriques.jpgFous ? Marginaux ? Exhibitionnistes ? Mais qui sont donc les excentriques ? Cet ouvrage, original en diable, tente de répondre à cette question en apportant au lecteur de quoi nourrir son imaginaire et se faire sa propre opinion. Il fourmille d'histoires et d'anecdotes baroques, inattendues, invraisemblables, croustillantes sur la face cachée et le jardin secret des grands excentriques, anonymes ou célèbres, d'hier, d'aujourd'hui ou de demain. Il ne prend en compte, le plus souvent, que les excentriques positifs : les créateurs, les inventeurs, les novateurs, les artistes à la démarche émancipatoire, ceux que l'on considère comme des " fous littéraires ", les personnes de progrès à l'esprit bizarroïde, les hallucinés magistraux, qui font connaître à leurs rêves insensés un prolongement dans la réalité, les grands déboîtés de la vie quotidienne qui préfèrent caracoler sur les talus de l'insolite plutôt que d'évoluer sur les chemins de la norme. Écartant généralement les cas relevant de la justice ou de la psychiatrie lourde, Michel Dansel fait la part belle aux intermittents de l'excentricité, ceux qui par un acte, une parole, une posture ont franchi les portes de la bienséance et du convenu pour se poser, l'espace d'un instant, sur un monde autre, différent, incompréhensible, inaccessible au plus grand nombre. Il montre le rôle libérateur et bienfaisant qu'ont pu jouer les excentriques dans l'évolution des choses et la marche en avant de la société. Il nous permet de mieux comprendre qu'un monde privé de ses marginaux bâtisseurs et novateurs serait un monde gravement sinistré. L'insondable complexité psychologique des personnages qui figurent dans ce livre intéressera au premier chef tous ceux qui ont la sagesse et l'humilité de considérer que la différence est un enrichissement plutôt qu'un obstacle.

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 18:22

1michel-dansel-excentriques.jpgFous ? Marginaux ? Exhibitionnistes ? Malades mentaux ? Mais qui sont donc les excentriques ? Le présent volume répond à toutes les questions que l'on se pose au sujet de ces créateurs, inventeurs, novateurs, artistes à la démarche émancipatoire, de ceux que l'on considère comme des fous littéraires », de ces autres dont on juge l'esprit bizarroïde, des hallucinés magistraux, qui font connaître à leurs rêves insensés un prolongement dans la réalité, des grands déboîtés de la vie quotidienne, enfin, qui préfèrent caracoler sur les talus de l'insolite plutôt que d'évoluer sur les chemins de la norme.


Fresque fourmillant d'histoires et d'anecdotes baroques, inattendues, invraisemblables, croustillantes sur la face cachée et le jardin secret de certains personnages, anonymes ou célèbres, d'hier, d'aujourd'hui — voire de demain —, cet ouvrage ne s'attarde guère sur les cas qui relèvent de la justice ou de la psychiatrie lourde mais prend plus volontiers en compte les excentriques positifs ». Il n'oublie pas les intermittents de l'excentricité, ceux qui, par un acte, une parole, une posture, ont franchi les portes de la bienséance et du convenu pour se poser l'espace d'un instant dans un monde autre, différent, incompréhensible, inaccessible au plus grand nombre.

 

aza.jpg


 

Repost 0
Published by Michel Dansel - dans Michel Dansel
commenter cet article